Lettre du 01 février 2014

L’Epitalon pour renforcer le système immunitaire !

L’Epitalon agit à de très nombreux niveaux dans notre organisme, comme le prouvent les nombreuses études scientifiques le concernant (déjà plus de 100 à ce jour), et les nombreux témoignages de ses utilisateurs.

Voici une étude scientifique qui montre que l’Epitalon (le peptide Ala-Glu-Asp-Gly) a aussi la capacité d’activer la prolifération des lymphocytes, ce qui est un élément essentiel pour lutter contre le vieillissement tout en restant en bonne santé.

Extrait traduit : « La diminution de l’expression de l’interféron gamma des lymphocytes au cours du vieillissement est l’un des principaux mécanismes conduisant à l’état d’immunodéficience chez les personnes âgées. Le peptide géron-protecteur Ala-Glu-Asp-Gly (Epitalon) qui pénètre les cellules, a la capacité d’activer la prolifération des lymphocytes dans le thymus au cours de son vieillissement.
La séquence nucléotidique qui est complémentaire en contact avec le peptide Ala-Glu-Asp-Gly a été trouvée dans la région promotrice du gène de l’interféron gamma.
Ainsi, la protection immunitaire de ce peptide peut être expliquée par l’activation de la production d’interféron gamma dans les cellules T. » [1]

lymphocyte-systeme-immunitaire-epitalonUn système immunitaire jeune et sain permet de contrer efficacement les attaques contre notre organisme. Ces agressions peuvent revêtir différentes formes :

Des agressions dites physico-chimiques ; mécaniques(frottements, chocs, chutes, etc.), climatiques (altitude, changement brusque de température, rayonnements, sécheresse, poussières, etc.), et les agressions par des agents chimiques(acides, bases, etc.) ou autres éléments (aluminium, etc.)
Des agressions par d’autres êtres vivants ; un organisme constitue en effet pour un autre organisme un endroit idéal pour le développement de ses propres cellules et aussi pour un certain nombre de micro-organismes qui pourraient y proliférer, il s’agit alors d’une infection. Les agresseurs dans ce cas peuvent être :des virus, des bactéries, des champignons, des levures, des helminthes, des arthropodes et des prions.

Le système immunitaire est un élément clef dans la vie des cellules, car c’est lui, par l’intermédiaire des lymphocytes T (« T » parce que ces cellules mûrissent dans le thymus après leur naissance dans la moelle osseuse), qui vont la débarrasser des agents pathogènes envahisseurs.

Les personnes âgées souffrent plus souvent et plus gravement d’infections que les jeunes.

Nous savons depuis longtemps que les personnes âgées sont plus souvent et gravement touchées par des maladies infectieuses que les jeunes.
Plusieurs facteurs jouent en faveur d’une infection chez les personnes âgées. A un âge avancé, la peau et les muqueuses étant plus dommageables, les microbes peuvent pénétrer plus facilement dans le corps. De plus, les maladies chroniques typiquement présentes avec l’âge, comme l’artériosclérose (calcification des artères) et le diabète, entravent la guérison des plaies et le fonctionnement du système immunitaire.
Nous savons qu’un système immunitaire ‘‘jeune‘‘ peut réagir plus vite et de manière plus efficace contre un microbe que celui d’un senior. Nous ne savons par contre par encore exactement pourquoi.

Durant sa vie, un être humain est confronté à de très nombreux microbes, combattus, heureusement dans la majorité des cas, de manière victorieuse par le système immunitaire. La plupart du temps, cette bataille victorieuse a lieu sans que nous ne nous en rendions compte. Parfois, nous souffrons de fièvres et autres symptômes, conséquences de cette lutte. Il existe aussi des microbes (surtout des virus) qui sont combattus et atténués par le corps, mais sans que ce dernier ne puisse totalement les faire disparaitre.

Il y a probablement un prix à payer: nous pensons que ces infections chroniques causent au système immunitaire une telle débauche d’énergie, qu’avec le temps, ce dernier n’est plus capable de réagir d’une manière suffisamment rapide et efficace contre de nouvelles infections. Il en va de même avec une vaccination chez une personne âgée. Pour créer une protection suffisante, il est nécessaire de posséder un système immunitaire totalement fonctionnel.[3]

L’Epitalon a été testé avec succès pendant de nombreuses années (1992-2007) sur les scientifiques de l’Institut de Gérontologie de St Petersburg. [4]
C’est dire à quel point il est sans aucun danger, puisque des scientifiques renommés en ont eux-mêmes pris pendant des années.

Les résultats montrent une augmentation de la durée de vie en bonne santé de plus de 7 ans, sur une période de prise de 12 ans et seulement 20 jours par an, pour des personnes déjà âgées.

On peut en conclure que prendre de l’Epitalon en permanence nous permettra de vivre en bonne santé sans fin ou presque !
Voilà pourquoi il s’agit du seul activateur de télomérase dont on peut être sûrs de l’efficacité et des bénéfices sur le long terme.

Tous les autres produits prétendus « activateurs de télomérase » n’ont pas d’effets prouvés par des études scientifiques publiées et encore moins par des études cliniques sur des humains ni même des cellules.
La tentation est grande d’acheter un produit moins cher que l’Epitalon en croyant qu’il aura le même effet, mais malheureusement cela ne sera pas le cas, car seul l’Epitalon est un activateur de télomérase prouvé.

De plus, l’Epitalon ne fait pas que rallonger nos télomères, il régule aussi de très nombreuses fonctions de notre organisme, par exemple des fonctions hormonales et immunitaires. De nombreuses personnes ressentent très rapidement des améliorations dans de nombreux domaines.
De nombreuses études confirment aussi les effets incroyables de l’Epitalon sur des problèmes de santé divers.

 

L’Epitalon est le meilleur investissement BONNE SANTE qui existe !

Alors faites passer le message, « Le vieillissement n’est pas une fatalité, il peut être arrêté ! »

 

[1] Peptide Ala-Glu-Asp-Gly and interferon gamma: their role in immune response during aging. En ligne ici
[2] Le système immunitaire sur Wikipédia. En ligne ici
[3] Le vieillissement du système immunitaire humain. En ligne ici
[4] Régulation du vieillissement avec des peptides. Institut de Gérontologie de St Petersburg. En ligne ici