Lettre du 01 mars 2014

Chers lectrices et chers lecteurs,

Tout d’abord merci de votre inscription, et merci pour l’intérêt que vous portez à votre propre bien-être et à votre longévité.

Voici quelques informations essentielles pour lutter contre le vieillissement :

# 7 facteurs qui font vieillir plus vite !

Alors que nous gagnons des années de vie en bonne santé en prenant de l’épitalon régulièrement, il est aussi important de réduire les causes du vieillissement.

Voici des extraits traduits d’un article du ‘Huffington Post’, par Sara Gates :

1 – L’anxiété phobique
Une nouvelle étude de chercheurs de l’Hopital pour Femmes de Brigham suggère que l’anxiété phobique peut entraîner un vieillissement biologique plus rapide, ainsi que d’autres problèmes liés à la santé. L’auteure Olivia Okereke et son équipe ont étudié la relation entre l’anxiété et les télomères, des complexes de protéine d’ADN à la fin des chromosomes qui agissent comme des marqueurs biologiques du vieillissement. Ils ont trouvé que les symptômes de l’anxiété phobique sont liés à des télomères plus courts.
L’étude, publiée dans la revue PLoS ONE, a établi que l’anxiété phobique est un mécanisme plausible pour un vieillissement accéléré, mais n’a pas prouvé que l’anxiété en est la cause. Lire la publication scientifique

2 – L’exposition au soleil
Maman a raison quand elle vous dit de mettre de la crème solaire à la plage; l’exposition au soleil contribue aux rides et et au vieillissement accéléré externe. Alors que des pigments naturels offrent une certaine protection, l’exposition chronique au soleil peut entraîner des taches de vieillesse et de l’élastose, ou la dégradation des tissus élastiques de la peau, qui produit l’apparence de la peau tannée répandue chez les agriculteurs.

3 – Le divorce
Se séparer d’un conjoint peut également conduire à un vieillissement accéléré, selon une étude d’analyse du visage réalisée en 2009 sur des paires de jumeaux identiques. Selon l’étude menée par une équipe de chirurgiens plasticiens, des jumeaux qui ont déjà divorcé ont un regard nettement plus âgé — 1,7 année plus âgé pour être exact – que les jumeaux qui n’avaient pas vécu de divorce. Comme l’écrit John Cloud Timen « Il vaut mieux rester seul que d’entrer dans une mauvaise relation. »

4 – Fumer
Ce n’est pas un secret que fumer est mauvais pour la santé. Cette habitude peut faire vieillir plus rapidement, à la fois à l’extérieur, en contribuant aux rides, et à l’intérieur puisque le tabagisme est associé à une foule de problèmes de santé graves. Une étude de 2005 lia fumer avec une longueur de télomères plus courts — les marqueurs biologiques du vieillissement – selon WebMD. Plus récemment, le Dr Bahman Guyuron, qui a mené une étude d’analyse du visage sur des paires de jumeaux identiques, a également noté que le tabagisme est l’un des facteurs qui contribue à un vieillissement accéléré.

5 – Le sucre
Une mauvaise alimentation peut également contribuer à un vieillissement plus rapide.
Une consommation élevée de sucre, par exemple, peut entraîner un gain de poids malsain, mais le facteur de vieillissement réel est de savoir comment son corps reconnaît et utilise le sucre.
Une étude de 2009 de Montréal a constaté que la durée de vie des cellules de levure riche en glucose diminue, ou si les capteurs de glucose ont été enlevés. De toute façon, la surconsommation de sucre, qui conduit à des quantités élevées de sucre dans le corps, est liée au vieillissement.

6 – Les antidépresseurs
Selon l’étude de l’analyse du visage réalisée en 2009 sur les jumeaux identiques, les antidépresseurs peuvent également entraîner un vieillissement accéléré. Les chercheurs ont examiné des photographies de 186 paires de jumeaux, constatant que ceux qui avaient pris des antidépresseurs avaient souvent l’air plus vieux que leurs homologues respectifs qui ne l’avaient pas.

7 – La solitude
La solitude chez les personnes âgées peut également contribuer au vieillissement plus rapide. Dans une étude de 2011, 985 personnes ont été évaluées sur une échelle de cinq points pour la solitude. Les chercheurs ont constaté que pour chaque point de l’échelle passant la ligne de base, le déclin moteur était de 40 pour cent plus rapide.
Plus important encore, cette augmentation du taux du déclin moteur a également été associée à un risque de mort accru de 50 pour cent.
Ainsi, alors que le vieillissement peut être accéléré par le divorce, la solitude est également un facteur de vieillissement crucial.

Aujourd’hui il est clair que le vieillissement intervient au niveau cellulaire, et plus exactement au niveau de nos brins d’ADN qui sont à la base de la fabrication de nos cellules.
Les scientifiques découvrent de plus en plus de facteurs qui influencent l’expression de notre ADN, et sa réplication lors de la fabrication des nouvelles cellules.

Il est clair aussi que l’alimentation joue un rôle essentiel, mais aussi le stress et les toxines rencontrées dans notre environnement physique, pollution de l’air, de l’eau, des champs magnétiques, etc…

Mais quand bien même nous pourrions obtenir un environnement et une nutrition parfaite, nous protégeant à 100% contre les facteurs détruisant notre ADN ou l’empêchant de s’exprimer correctement et de se réparer, nous serions tout de même limités par un facteur biologique décisif; la limitation du nombre de reproduction possible pour chacune de nos cellules.
C’est ce que les scientifiques appellent la limite de Hayflick. La limite de Hayflick a été découverte par Leonard Hayflick en 1965. Hayflick a observé que les cellules ne se divisaient que 50 fois avant de mourir. Quand les cellules approchent cette limite, elles montrent des signes de sénescence. [1]

Nous pouvons limiter la destruction prématurée de nos télomères mais nous ne pouvons pas les rallonger à volonté. Ou plutôt nous ne pouvions pas, car depuis la découverte de cette limite due à nos télomères, de nombreux chercheurs et chercheuses ont investi tout leur temps pour trouver une solution.
Ils ont fait l’hypothèse qu’il devait exister un moyen de stimuler la production de longs télomères au sein des cellules, afin de dépasser cette limite biologique mortelle.

Des milliers de produits et substances ont été testés à travers le monde et au cours des décennies récentes, et un seul produit a rempli ces conditions au cours de multiples essais en laboratoire et sur des humains en conditions de vie réelle.
Il s’agit de l’Epitalon, la seule substance actuellement prouvée scientifiquement comme pouvant rallonger les télomères des cellules humaines.

De nombreux produits sont vendus comme des activateurs de télomérase, mais un seul fonctionne vraiment et a été prouvé au cours de multiples études indépendantes, et c’est l’Epitalon.
Il n’y a aucun autre produit pour lequel il existe des preuves scientifiques de son activité positive sur les télomères. Demandez à ces vendeurs de produits comme le TA-65 ou l’astragaloside IV de vous fournir ne serait-ce qu’une seule preuve scientifique publiée, et vous constaterez qu’ils n’en ont pas.
Ils vous vendent du vent, de l’espoir, mais rien qui fonctionne. Par contre vous pouvez lire vous-même les dizaines d’études scientifiques publiées internationalement sur l’Epitalon.
Basez vos achats sur la science qui prouve l’effet du produit, et fournissez-vous chez un fabricant qualifié qui offre la meilleure qualité possible, et ainsi vous ferez un bon achat.

Le choix est donc simple, pour qui veut rallonger sa vie et permettre à ses cellules de se reproduire en continu et sans défauts, il faut prendre de l’Epitalon !

De plus, l’Epitalon ne fait pas que rallonger nos télomères, il régule aussi de très nombreuses fonctions de notre organisme, par exemple des fonctions hormonales et immunitaires. De nombreuses personnes ressentent très rapidement des améliorations dans de nombreux domaines.
De nombreuses études confirment aussi les effets incroyables de l’Epitalon sur des problèmes de santé divers.
L’Epitalon est le meilleur investissement BONNE SANTE qui existe !

Alors faites passer le message, « Le vieillissement n’est pas une fatalité, il peut être arrêté ! »

 

[1] Limite d’Hayflick sur Wikipédia