Lettre du 10 février 2014

L’Epitalon contre le cancer !

Au cours de l’année qui vient de s’écouler depuis que nous avons mis l’Epitalon à la disposition du grand public, nous avons reçu plusieurs témoignages de cancer guéris après avoir utilisé notre Epitalon.
Même des gens avec un cancer en phase terminal ont été guéris de leur cancer, en utilisant des doses allant de 8 mg à 50 mg par jour. Il n’y a pas de dose recommandée car chaque cas est différent et chaque personne réagit différemment. Nous vous suggérons de consulter un professionnel médical pour obtenir des conseils.

Nous avons hésité longtemps avant de communiquer sur cet aspect particulier de Epitalon, car le cancer est le sujet tabou numéro pour l’industrie médicale.
Voici deux chiffres qui vous aideront à réaliser l’importance du commerce du cancer, et pourquoi ils ne veulent pas nous en guérir :
– Coût du cancer : 264 milliards de dollars US, en 2010 aux Etats-Unis, source Research America
– Coût du cancer : 126 milliards d’euros, en 2009 dans l’Union Européenne, source The Lancet

Mais finalement nous avons décidé de faire une revue des études scientifiques qui ont déjà été publiées sur l’efficacité de Epitalon contre le cancer et les cellules cancéreuses.

Il existe déjà plusieurs livres scientifiques (voir ci-dessous), et plus de 20 études qui ont été publiées sur PubMed, répondant aux mots-clés epithalon-cancer.

# Voici quelques extraits sur ce sujet :
khavinson_Evaluation_of_the_Role_of_Melatonin_epitalon
Glande pinéale et Cancer – Une approche épigénétique pour le contrôle de malignité cancéreuse : évaluation du rôle de la mélatonine.Version complète gratuite en ligne ici

Extraits : La sécrétion de l’hormone mélatonine pinéale est sous le contrôle des noyaux suprachiasmatiques de l’hypothalamus, le siège de l’horloge circadienne centrale, et transmet des informations concernant le temps de la journée ainsi que la saison à pratiquement toutes les parties du corps. Cela signifie que la mélatonine est une partie intégrante du système de comptabilisation du temps circadien.
Selon le résumé des constatations, il existe un lien entre la glande pinéale et le cancer, une interaction mutuelle et dynamique entre la sécrétion de la mélatonine et la croissance maligne. Une tumeur fraiche est « sentie » par la glande pinéale par des changements neuroimmunoendocrinients conduisant à une stimulation de la sécrétion de mélatonine qui à son tour active le processus de défense endogène. A ce stade de développement du cancer, la mélatonine peut exercer une activité directe d’inhibition de tumeur.

Remarque : Vous pouvez trouver 174 études citées à la fin de cette publication. L’Epitalon décalsifie et stimule la glande pinéale, lui permettant de produire la mélatonine nécessaire, c’est l’un des mécanismes qui font son succès contre le cancer, et c’est pourquoi les gens prennant de l’Epitalon peuvent retrouver leur rythme de sommeil profond, un facteur essentiel dans l’immunité du corps et pour sa réparation.

– Livre: Glande pinéale et cancer – Mécanismes neuroimmunoendocriniens de malignité. 2011 Acheter ce livre en ligne pour 90 USD ou lisez certaines parties gratuitement ici

Extraits : Le lien entre la glande pinéale et le cancer est un domaine de recherche en plein essor en raison d’essais expérimentaux et cliniques prometteurs avec la mélatonine. La glande pinéale agit comme un capteur de lumière ambiante pour réguler les processus rythmiques, y compris la fonction de reproduction chez les animaux à reproduction saisonnière et l’entraînement des rythmes circadiens, tels que le cycle veille-sommeil, chez l’homme. Ce livre met en lumière l’importance physiologique de la glande pinéale et examine les phénomènes et les mécanismes d’interaction « glande pinéale – tumeur » au neuroendocrine, neuroimmune, neural, et aux niveaux moléculaires.
Il ya trois ans, la plupart des auteurs qui ont contribué à ce livre se sont réunis à l’ Institut Heinrich Fabri de l’Université de Tubingen à Blaubeuren près d’Ulm en Allemagne pour la troisième conférence sur « la glande pinéale et le cancer ».

C’est à Vienne pendant les années 1930 et 1940 que W.Bergmann et P.Engel ont démontré que les extraits de la glande pinéale possèdent des propriétés inhibitrices de croissance sur les tumeurs de rongeurs de laboratoire et R.Hofstatter a rapporté des résultats favorables lorsque ces extraits ont été donnés aux patients atteints de cancer.

Des applications cliniques initiales de l’hormone pinéale contre les cancers incurables soulèvent l’espoir d’un avenir prometteur dans son utilisation, en particulier lorsqu’elle est combinée avec d’autres traitements (par exemple avec l’interleukine- 2) en augmentant son efficacité et réduisant sa toxicité.
Nous espérons que ce livre aidera ceux qui travaillent dans ce domaine pour reliez la glande pinéale et le cancer, et encouragera les autres dans divers secteurs à adhérer et ainsi enrichir ce domaine de recherche. L’interaction entre la glande pinéale et la malignité doit être considérée dans le cadre de la chronobiologie largement épigénétique, très complexe, et le réseau de psychoneuroimmunoendocrine organisé non linéairement, ainsi que pour traiter les aberrations génomiques dans la tumeur.

Remarque : Ce groupe de recherche semble malheureusement être surtout focalisé sur le rôle de la mélatonine, l’hormone pinéale, mais également discute des publications sur l’Epithalamin de la page 294 à 303. Mon opinion est que l’on cherche à « noyer le poisson », ce qui signifie qu’ils concentrent leurs recherches sur la mélatonine, un sujet très complexe, au lieu d’aller droit au but, en prenant le raccourci pour guérir le cancer qui est beaucoup plus rapide en utilisant de l’Epitalon !
Comme d’habitude dans la science et la recherche médicale modernes, le but est de trouver de nouvelles façons de traiter les symptômes pour multiplier le nombre de médicaments à prendre, au lieu de supprimer la source du problème … La glande pinéale produit beaucoup plus que juste de la mélatonine. Ils auraient dû appeler leur livre « La mélatonine et cancer » !

khavinson_pineal_gland_preparation_kh_cancer_epitalon
– Livre: Etudes expérimentales de l’extrait de glande pinéale Epithalamine. 2001 Acheter ce livre en ligne pour 70 dollars

Résumé : Vingt-cinq années d’études ont montré un large spectre d’activité biologique élevé du peptide pinéal épithalamine. L’exposition à long terme à l’épithalamine a été suivie par une augmentation de la durée de vie moyenne et maximale et par un ralentissement du vieillissement des rats, des souris et D. melanogaster. L’Epithalamin augmente la synthèse de la sérotonine pinéale, N- acetylserotonin, de la mélatonine et de la sécrétion nocturne de mélatonine pinéale chez l’adulte et chez des rats âgés.
La préparation pinéale diminue les niveaux de l’hormone lutéinisante et de la prolactine chez les rats mâles adultes ainsi que le seuil du complexe hypothalamo-hypophysaire à la rétro-inhibition par les oestrogènes dans les vieux rats femelles; il ralentit l’aube de la cessation liée à l’âge de la fonction oestrus chez les rats et induit la récurrence des cydes oestrus et de la fertilité chez les rats âgés.
L’Epithalamine augmente les niveaux de triiodothyronine et diminue la thyroxine dans le sérum de rats adultes. Il diminue en outre les niveaux de corticostérone dans le sérum des souris et augmente la sensibilité du complexe hypothalamo-hypophysaire de l’inhibition de la fonction corticotrope homéostatique par les glucocorticoïdes chez des rats âgés.
L’insuline du serum et les niveaux de triglycérides chez les lapins sont diminués par l’épithalamine, et la tolérance au glucose et la diurèse sont augmentées.
En ce qui concerne la fonction immunitaire, on a constaté que les cellules immunitaires T et B chez des adultes et des souris âgées, ainsi que le niveau de sérum thymique et le titre de composés thymosine chez la souris âgées, sont stimulés par la préparation de peptide pinéale, de la même manière que l’activité de formation de colonies de splénocytes de rats pinéalectomizés.

L’épithalamine inhibe la carcinogenèse spontanée et induite et est un puissant antioxydant, diminuant la péroxydation lipidique et stimulant l’activité de la supéroxyde dismutase CuZn.
Les résultats obtenus démontrent une grande efficacité de la thérapie de l’épithalamine dans la prophylaxie des pathologies liées à l’âge, y compris le cancer, montrant une nouvelle façon physiologique pour ralentir les processus pathologiques et pour prolonger la durée de vie de l’homme.

Remarque : l’épithalamine et l’épitalon sont équivalents, l’épitalon étant la version tétrapeptidique de provenance non-animale.

khavinson_peptides_and_ageing_kh_nel_epitalon
– Livre: PEPTIDES ET VIEILLISSEMENT. 2002. Acheter ce livre en ligne pour 78 dollars

Résumé : Une technologie a été développée pour la fabrication de préparations peptidiques complexes et biologiquement actives à partir d’extraits de différents tissus. En particulier, la préparation pinéale (Epithalamine) augmente l’excroissance in vitro des explants à partir de la glande pinéale, mais pas dans les autres tissus, ce dernier étant stimulé par la préparation de peptides à partir de tissus respectifs.
L’Epithalamine augmente la production de mélatonine par la glande pinéale de rats, améliore les paramètres immunologiques chez les rats et les souris, et produit des effets anticancéreux dans différents modèles expérimentaux, et stimule les défenses antioxydantes, et restaure la fonction de reproduction chez les rats âgés.
Ces effets sont combinés dans la capacité qu’a l’Epithalamine pour augmenter la durée de vie chez les rats, les souris et les mouches des fruits. Bon nombre de ces effets sont reproduits dans les essais cliniques, qui ont démontré l’activité de géroprotectrice de l’épithalamine chez l’homme.
Fait intéressant, pour la rétine de l’oeil et la glande pinéale, un tétrapeptide commun Ala-Glu-Asp-Gly (Epitalon) a été conçu, reflétant probablement l’origine embryonnaire commune de ces deux organes. L’Epitalon reproduit les effets de l’Epithalamine y compris ceux liés à son activité de géroprotecteur. En particulier, l’Epitalon augmente la durée de vie des souris et des mouches des fruits et restaure les rythmes circadiens de la mélatonine et de la production de cortisol chez les vieux singes rhésus.

Dans le même temps, l’Epitalon prolonge l’intégrité fonctionnelle de la rétine de l’oeil chez les rats Campbell ayant une rétinite pigmentaire héréditaire, et permet d’améliorer les fonctions visuelles chez les patients atteints de dégénérescence rétinienne pigmentaire. Les changements dans l’expression génétique ont été observés avec ce produit péptidique court.
Par conséquent, les effets de l’Epitalon sont suggérés comme étant produits par la machinerie transcriptionnelle commune à la glande pinéale et à la rétine et, probablement, par la régulation de la production de mélatonine. Basé sur trois décennies d’études de ce peptide, la théorie du vieillissement par manque de peptides a été mise en avant. Selon cette théorie, le vieillissement est un processus biologique déterminé par l’évolution des changements dans l’expression des gènes entraînant des troubles de la synthèse des peptides régulateurs et tissu-spécifiques dans les organes et les tissus, ce qui provoque leurs changements structurels et fonctionnels et le développement de maladies.
En conséquence, la correction de ces troubles par des moyens de stimulation de la production de peptide dans l’organisme ou par l’intermédiaire de leur apport peut favoriser la normalisation des fonctions de l’organisme perturbées.

khavinson_genome_peptide_regulation_kh_karger_epitalon
– Livre: Aspects gérontologiques de la régulation du génome par des peptides. 2005. Lire la partie de ce livre mise en ligne gratuitement sur Google Books ici

Extraits : Chapitre « Effet des peptides sur la cancérogenèse chez des souris transgéniques ».
L’activité anti-carcinogène du Vilon (Lys-Glu) et de l’Epitalon (Ala-Glu-Asp-Gly) a été étudiée chez des souris FVB femelles transgéniques portant le gène HER-2/neu de cancer mammaire.
Les souris transgéniques, à partir de 2 mois d’âge, ont reçu par voie sous-cutanée, soit 0,1 ml de solution de NaCl à 0,9 % (témoin) ou du Vilon ou de l’Epitalon (seulement un microngramme par souris). Les injections ont été faites pendant cinq jours consécutifs par mois. Les résultats sont donnés dans le tableau 3.

Ces données suggèrent que la suppression de la carcinogenèse mammaire chez les souris transgéniques par l’Epitalon provient de l’inhibition de l’ expression de l’oncogène HER-2/neu.
Une composante neuroendocrine prévaut dans les effets de l’Epithalamine et de l’Epitalon. En outre, les interactions possibles entre les systèmes neuroendocrinien et immunitaire doivent également être pris en compte. En particulier, la mélatonine révèle une activité immunomodulatrice. La stimulation de la production de mélatonine par l’Epithalamine et l’Epitalon rend plausible que les effets in vivo de l’Epitalon en particulier sur l’expression du gène HER-2/neu sont médiés par la mélatonine. En outre, que l’effet antitumoral de la mélatonine est particulièrement prononcé en ce qui concerne les tumeurs hormono-dépendantes, telles que les adénocarcinomes mammaires.

Remarque : Le chapitre suivant de ce livre est aussi très interressant car il traite des effets positifs de l’Epitalon contre les aberrations chromosomiques dans les cellules !

Nous connaissons ces études scientifiques, et pour cela nous savons qu’il est possible de vivre beaucoup plus longtemps et en pleine forme, et l’Epitalon en est la première preuve que nous mettons à votre disposition.
Les résultats sont surprenants et les témoins de ces rajeunissements restent souvent sans voix face aux utilisateurs d’Epitalon qui ont rajeuni de plusieurs années en juste quelques semaines.
En effet l’Epitalon rajeunit les cellules, et les effets se constatent donc à l’intérieur mais aussi à l’extérieur du corps. Certains utilisateurs nous annoncent un rafairmissement de leur peau et un affinement des pores leur enlevant 10 ans d’âge après juste quelques semaines de prise !

Alors faites passer le message, « Le vieillissement n’est pas une fatalite, il peut être renversé ! »

De plus, l’Epitalon ne fait pas que rallonger nos télomères, il régule aussi de très nombreuses fonctions de notre organisme, par exemple des fonctions hormonales et immunitaires. De nombreuses personnes ressentent très rapidement des améliorations dans de nombreux domaines.
De nombreuses études confirment aussi les effets incroyables de l’Epitalon sur des problèmes de santé divers.
L’Epitalon est le meilleur investissement BONNE SANTE qui existe !

Alors faites passer le message, « Le vieillissement n’est pas une fatalité, il peut être arrêté ! »

 

# Les publications figurant sur PubMed sur l’Epitalon contre le cancer :
-1. Biological stability evaluation of the a2B1 receptor imaging agents: diamsar and DOTA conjugated DGEA peptide. PMID: 21244039
-2. [The use of peptide bioregulators for cancer prevention: results of 35 years of research experience and perspectives]. PMID: 19670728
-3. Geroprotective effect of ala-glu-asp-gly peptide in male rats exposed to different illumination regimens. PMID: 19110597
-4. Effect of Ala-Glu-Asp-Gly peptide on life span and development of spontaneous tumors in female rats exposed to different illumination regimes. PMID: 18856211
-5. [The effect of heavy metal ions and peptide bioregulators on the expression of chromosome fragile sites in the individuals of different age groups and breast cancer patients]. PMID: 18830022
-6. Effect of the synthetic pineal peptide epitalon on spontaneous carcinogenesis in female C3H/He mice. PMID: 16634527 – Free Article
-7. [Effect of epitalon and melatonin on life span and spontaneous carcinogenesis in senescence accelerated mice (SAM)]. PMID: 15909815
-8.[The influence of substances revealing geroprotective of spontaneous carcinogenesis in mice]. PMID: 15559508
-9. Stressors and antistressors: how do they influence life span in HER-2/neu transgenic mice? PMID: 15501020
-10. Expression of argyrophilic proteins in the nucleolar organizer regions of human thymocytes and thymic epitheliocytes under conditions of coculturing with vilon and epithalon peptides. PMID: 15455093
-11. Effect of Epitalon on biomarkers of aging, life span and spontaneous tumor incidence in female Swiss-derived SHR mice. PMID: 14501183
-12. Epitalon and colon carcinogenesis in rats: proliferative activity and apoptosis in colon tumors and mucosa. PMID: 12964022
-13. The role of pineal gland in breast cancer development. PMID: 12791421
-14. Epithalon decelerates aging and suppresses development of breast adenocarcinomas in transgenic her-2/neu mice. PMID: 12459848
-15. Epithalon inhibits tumor growth and expression of HER-2/neu oncogene in breast tumors in transgenic mice characterized by accelerated aging. PMID: 12428286
-16. Inhibitory effect of the peptide epitalon on the development of spontaneous mammary tumors in HER-2/neu transgenic mice. PMID: 12209581
-17. [Effect of Epitalon and Vilon treatment on mammary carcinogenesis in transgenic erbB-2/NEU mice]. PMID: 12101568
-18. Inhibitory effect of peptide Epitalon on colon carcinogenesis induced by 1,2-dimethylhydrazine in rats. PMID: 12049808
-19. [Effect of vilon and epithalone on induction and growth of induced bladder neoplasms in rats]. PMID: 11785104
-20. [Effect of epithalone on growth kinetics and functional morphology of M-1 sarcoma]. PMID: 11710291
-21. [Effect of pineal peptide on parameters of the biological age and life span in mice<]. PMID: 11227856