Lettre du 10 mars 2014

L’Epitalon pour rallonger la vie

Chers lectrices et chers lecteurs,
Tout d’abord merci de votre inscription, et merci pour l’intérêt que vous portez à votre propre bien-être et à votre longévité.

Voici quelques informations essentielles pour lutter contre le vieillissement :

# Extrait d’un long article sur le site Immortal Life (Vie Immortelle)

Les télomères sont des structures à la fin de nos chromosomes qui raccourcissent à chaque fois qu’une cellule humaine se divise. La longueur des télomères d’un individu est étroitement liée à son âge biologique, et la recherche suggère que le contrôle de la longueur des télomères a le potentiel de traiter de nombreuses maladies associées au vieillissement, et peut-être de permettre à l’homme de vivre à un «jeune» âge physiologique au-delà dela limite théorique actuelle de vie humaine d’un maximum de 125 ans. telomeres-article-immortalite-epitalon-small

En 1961, Leonard Hayflick, un chercheur à l’Institut Wistar de Philadelphie, a observé qu’il y avait une limite au nombre de fois qu’une cellule humaine pouvait se diviser, et que les cellules de jeunes individus pouvaient se diviser plus de fois que les cellules de personnes âgées. Ce fut la première preuve réelle que les cellules humaines contiennent une « horloge » à partir de laquelle l’âge pouvait être déterminé.

La télomérase peut rendre immortelle une lignée normale de cellules humaines. En 1998, une équipe de Geron Corporation a ajouté le gène de la télomérase dans des cellules humaines normales par l’utilisation d’un plasmide, et par l’utilisation de ces cellules, a créé une lignée de cellules positives à la télomérase. Ils ont constaté que les cellules de cette lignée ont été capables de se diviser indéfiniment, sans entrer en sénescence réplicative, ce que ferait une culture cellulaire non modifiée. [11]
Cela a démontré que les lignées de cellules humaines normales pouvaient être rendues immortelles.

Le raccourcissement des télomères nous fait mourir de vieillesse. En 2003, une équipe dirigée par Richard Cawthon à l’Université de l’Utah a étudié 143 personnes âgées de plus de 60 ans qui avaient donné du sang entre 1982 et 1986, et a mesuré les longueurs des télomères dans ces échantillons de sang, et a ensuite examiné la relation entre les télomères et la mortalité de ces personnes après les deux décennies écoulées. Ils ont constaté que le taux de mortalité des personnes ayant des télomères plus courts était deux fois plus élevé que celui des personnes ayant des télomères plus longs, et que la mortalité par suite de maladie cardiaque était plus de trois fois plus élevée chez les personnes ayant des télomères plus courts.
Cela a fourni des preuves solides d’une corrélation entre le raccourcissement des télomères et la mort par vieillesse ou de maladies liées à l’âge chez l’homme.

La télomérase peut prolonger la durée de vie d’un organisme. En 2008, le CNIO en Espagne a publié une étude sur une lignée de souris dont les cellules ont été conçues pour produire dix fois plus de télomérase que les souris sauvages. Cette surexpression de télomérase a permis à ces souris de vivre en moyenne 38 % plus longtemps que la normale. En outre, les souris sont restées en bonne santé et athlétiques plus longtemps.
Dans le groupe de contrôle, environ la moitié de toutes les souris avait perdu la capacité de marcher sur une corde raide au moment où elles étaient âgées de 116 à 160 semaines ; le groupe avec plus de télomérase n’a montré aucune perte de cette capacité.

Nous pouvons limiter la destruction prématurée de nos télomères mais nous ne pouvons pas les rallonger à volonté. Ou plutôt nous ne pouvions pas, car depuis la découverte de cette limite due à nos télomères, de nombreux chercheurs et chercheuses ont investi tout leur temps pour trouver une solution.
Ils ont fait l’hypothèse qu’il devait exister un moyen de stimuler la production de longs télomères au sein des cellules, afin de dépasser cette limite biologique mortelle.

Des milliers de produits et substances ont été testés à travers le monde et au cours des décennies récentes, et un seul produit a rempli ces conditions au cours de multiples essais en laboratoire et sur des humains en conditions de vie réelle.
Il s’agit de l’Epitalon, la seule substance actuellement prouvée scientifiquement comme pouvant rallonger les télomères des cellules humaines.

De nombreux produits sont vendus comme des activateurs de télomérase, mais un seul fonctionne vraiment et a été prouvé au cours de multiples études indépendantes, et c’est l’Epitalon.
Il n’y a aucun autre produit pour lequel il existe des preuves scientifiques de son activité positive sur les télomères. Demandez à ces vendeurs de produits comme le TA-65 ou l’astragaloside IV de vous fournir ne serait-ce qu’une seule preuve scientifique publiée, et vous constaterez qu’ils n’en ont pas.
Ils vous vendent du vent, de l’espoir, mais rien qui fonctionne. Par contre vous pouvez lire vous-même les dizaines d’études scientifiques publiées internationalement sur l’Epitalon.
Basez vos achats sur la science qui prouve l’effet du produit, et fournissez-vous chez un fabricant qualifié qui offre la meilleure qualité possible, et ainsi vous ferez un bon achat.

Le choix est donc simple, pour qui veut rallonger sa vie et permettre à ses cellules de se reproduire en continu et sans défauts, il faut prendre de l’Epitalon !

De plus, l’Epitalon ne fait pas que rallonger nos télomères, il régule aussi de très nombreuses fonctions de notre organisme, par exemple des fonctions hormonales et immunitaires. De nombreuses personnes ressentent très rapidement des améliorations dans de nombreux domaines.
De nombreuses études confirment aussi les effets incroyables de l’Epitalon sur des problèmes de santé divers.
L’Epitalon est le meilleur investissement BONNE SANTE qui existe !

Alors faites passer le message, « Le vieillissement n’est pas une fatalité, il peut être arrêté ! »